Le Cap Fréhel et le château Fort-La-Latte vus du haut du phare

En ce week-end de Toussaint, nous sommes montés vers Erquy chez notre amie. Pendant que les hommes bricolaient en choeur, toutes deux, nous sommes allées jusqu’au Cap Fréhel. Le phare était ouvert et nous avons pu grimper tout en haut. En arrivant le soleil était timide, et la brume recouvrait la mer, une averse l’a un peu dissipée, puis le soleil est revenu offrant une belle lumière sur les belles couleurs d’automne des landes du Cap. Peu à peu, nous avons vu le Fort-La-Latte devenir plus net, puis s’illuminer. Un double arc-en-ciel sur la mer nous a totalement ravies. Nous sommes redescendues, comblées par ce merveilleux paysage et ce spectacle offert par Dame Nature et sommes rentrées sur Erquy avec juste un petit arrêt à la plage de Pléhérel. Le plus difficile, en haut du phare, a été de bien tenir l’appareil photo et de ne pas  bouger car il y avait un vent assez fort ce jour-là, même si la mer semble calme sur les photos. Nous le ressentions bien lorsque nous étions perchées tout là-haut ; le manteau bien boutonné et l’écharpe bien serrée n’étaient pas de trop. (cliquer sur les photos pour les agrandir)

Le phare qui a été construit entre 1946 et 1950 à environ 70 m au dessus de la mer est tout en pierres. Il est splendide. Il sécurise, et éclaire la passage de la baie de Saint Brieuc vers la rade de Saint Malo. Il est classé au titre des monuments historiques depuis le 23 mai 2011.

La plage de Pléhérel