Plage de Lanruen à Erquy : Grandes marées et pêche à pieds

Le plus haut coefficient de marée de l’automne (118) fin septembre, nous a permis à ma fille, Aurore (en rose et bleu), et une de ses amies, de passer un bel après-midi sous un soleil éclatant et un ciel d’un bleu extraordinaire, sur la plage de Lanruen, au Cap d’Erquy. Quel changement entre ces photos pleines de lumière et les précédentes prises fin août sur la même plage !… Une bonne quarantaine de personnes (ou plus) venues tout exprès profiter des grandes marées pour débusquer et pêcher coques, crabes et autres mollusques et crustacés. Pendant ce temps, je me suis adonnée au plaisir de marcher et de photographier le paysage, les rochers, les algues… Quel plaisir de profiter du soleil, du calme, tout est paisible, car bien que nous soyons en « plein été » en ce jour, les estivants, les baigneurs ont déserté la plage et les pêcheurs sont de loin en loin sur les rochers…

Les grandes marées sont vraiment des « évènements » en Bretagne, les passionnés, les gourmets aussi, les attendent impatiemment, seaux, râteaux, pelles et couteaux prêts à l’action… Quant à moi, je préfère voir toutes ces petites bêtes dans leur milieu naturel, dans le sable, sous leurs rochers, dans la mer… (Cliquer sur les photos pour les agrandir)

 

 

 

 

 

 

Cap d’Erquy ; Lanruen août 2011

Nous sommes allés chez notre amie qui travaille sur Erquy et a acheté une petite maison, fin août 2011. Le temps était triste mais nous avons pu faire une balade sympathique sur la plage de Landruen et sur les sentiers côtiers, dans le port des Hôpitaux (c’est le nom du quartier), et nous avons fini devant une boisson chaude au café face au Petit Mont Saint Michel, un îlot situé face aux Hôpitaux. Sur celui-ci, se dresse la chapelle Saint Michel qui date de 1881. Elle a été construite sur les fondations d’un édifice qui y a vu le jour au 12e siècle. La bruyère, comme les ajoncs, ou encore les genêts et les pins sont omniprésents sur les côtes de ce secteur, les contrastes entre les couleurs est souvent saisissant. Je me suis amusée à prendre chaînes rouillées, galets, fleurs, empreintes de palmipèdes etc. et aussi des algues, il y a quelques années, les algues séchées, collées sur des fonds blancs ou colorés, puis placés sous verres, faisaient d’élégants tableaux à accrocher aux murs. Une activité plaisante qui demandait doigté et goût artistique.  Je pense que nous retournerons un jour de beau temps afin de prendre de bien meilleures photos de ce coin du Cap. (cliquez sur la photo pour l’agrandir)

 

Le Port des Hôpitaux, Erquy

Le Petit Mont Saint-Michel