Des fleurs et plantes du Jardin des Papillons de Vannes

    Bégonia Escargot

     Hibiscus

    Hibiscus

   Hibiscus

  Orchidées

     thé de Gambie

   Bougainvillier

    Bougainvillier

   bougainvillier

  Anthurium

  anthurium

      Bougainvillier

  bougainvillier

 

Le cimetière de bateaux de Kerhervy, Lanester

Entre Lanester et Lorient se dresse le Pont du Bonhomme, sous lequel passe la rivière Le Blavet. A côté de ce pont moderne, s’élèvent encore les deux piliers d’un vieux pont de pierres datant, d’après ce que j’ai pu lire, de 1904. Sur l’un de ces vieux piliers s’élèvent la sculpture d’un breton, et sur l’autre d’une bretonne (complètement en haut et même un peu au-dessus…). En quittant ce pont, en venant de Plouhinec (56), on peut accéder au cimetière de bateaux de Kerhervy où dorment de très vieux bateaux de bois qui, peu à peu, disparaissent, soumis au temps qui passe et à la marée. Lorsque nous sommes arrivés, nous ne voyions que le haut de ces navires, peu à peu, l’eau s’est retirée pour ne laisser que la vase avec juste quelques ruisseaux. Des nombreux oiseaux marins sont venus se poser un peu partout. Le soleil brillait illuminant une partie de ce cimetière mais la partie la plus proche de nous était dans l’ombre à cause des arbres. Un nuage très gris a envahi le ciel petit à petit. Mais j’ai pu faire pas mal de photos, en couleur et en noir et blanc. Un chemin bien agréable permet de faire une jolie promenade en grande partie en sous-bois. (cliquer sur les photos pour les agrandir)

 

Le Port d’Etel

Avant de rejoindre Magouër et la Ria d’Etel, nous avons fait une petite pause sur le port d’Etel. Le soleil donnait au ciel d’un beau bleu, une belle lumière qui inondait la mer et les bateaux. Un vrai bonheur ! Un peu d’histoire : Dans les années 1930 jusqu’aux années 1960, d’après ce que j’ai appris, le port d’Etel était l’un des plus grands ports de pêche au thon des côtes Atlantiques françaises. Il existait 12 conserveries sur la région d’Etel, dans ce temps, alimentées par plus de 250 thoniers à voile. De belles photos anciennes de ces heures glorieuses ornent les murs d’une des bâtisses du port. Le port, essentiellement un lieu de travail pendant ces années, s’est transformé en port de plaisance comprenant 450 places à flots. On peut voir de toutes petites embarcations comme des bateaux de 6 à 18 mètres. C’est vraiment un très joli lieu. (cliquer sur les photos pour les agrandir).










Chapelle Saint-Guillaume à Nestadio sur la rivière d’Etel

Lorsque nous étions à Etel (56), nous avons pris, par erreur, une route qui nous a conduit à cette petite chapelle blanche surplombant une baie (ou une anse). Nous ne savions ni son nom, ni le nom du site où elle se trouve et nous souhaitions bien savoir…

Quel plaisir, maintenant nous savons !!! Merci à Guillaume.

Ria D’Etel – Magouër et son cimetière de bateaux

De bien jolis lieux que la Ria d’Etel dans le Morbihan (56), son port, ses plages et le cimetière de bateaux de Magouër, situé juste à côté. Nous sommes partis avec l’idée de découvrir ce secteur breton, en ce dimanche de mars. Nous n’avons pas été déçus, et nous n’avons pas tout vu, cela fera donc l’objet d’une autre « virée » dans ces jolis lieux.

Nous sommes allés marcher sur la plage de la Ria d’Etel, là où la rivière et la mer se rencontrent sous un beau soleil que parfois un nuage bien gris cachait. Ce site de la Ria d’Etel est bien particulier ; lorsque les marins veulent entrer dans la rivière venant de la mer, la prudence est de mise car en ce point de rencontre de la marée et des courants de la rivière, se situe un banc de sable sous-marin formé par le croisement des courants. Sa position n’est jamais la même, et cela rend dangereux la circulation des bateaux en cet endroit. La rivière prend sa source près du village de Penhoët, dans l’est de la commune de Languidic, dans le Morbihan, et se jette dans la mer peu après la ville d’Etel. L’aber pénètre à 15 km à l’intérieur des terres, couvre 22 km2. La rivière mesure 35,1 km de long. (cliquer sur les photos pour les agrandir)

Le cimetière de bateaux de Magouër est visible depuis le port d’Etel. Lorsque l’on fait le tour pour rejoindre les plages, on peut prendre l’accès créé pour se rendre près des bateaux. Nous nous avons choisi un autre angle pour les découvrir.

Les plages de la Ria D’Etel étaient lumineuses sous le soleil. Grand nombre de promeneurs les avait choisi en ce beau dimanche comme lieux de villégiature. On Peut voir Etel de l’autre côté du bras.

Pour finir cette série, juste quelques photos pour le plaisir de regarder le jeu des vagues !!! C’est si beau !

Et enfin, le Pont Lorois, le seul pont qui enjambe la rivière d’Etel rejoignant la rive du Pays de Lorient à celle du Pays d’Auray.  Il mesure 237 m et relie Betz à Plouhinec.

 

 

 

 

 

 

Le Port de la Trinité-sur-Mer

Juste un passage à la Trinité-sur-Mer et un arrêt sur le port lors de notre balade à Carnac. Je connais peu cette ville et espère y retourner pour approfondir. Mais voilà quelques photos.

Carnac et Saint Colomban : balade sur les plages

Après les alignements du Ménec, petit balade sur les plages, d’abord celle de Carnac, très longue, et très belle sous le soleil couchant, puis une seconde située sur le secteur de Saint Colomban. En revenant, une petite pause près de la chapelle Saint Colomban nous a permis de découvrir des maisons de pierres, anciennes, certaines rénovées, et très belles.





Saint Colomban

La plage qui est à priori utilisée par les pêcheurs professionnels

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les alignements du Ménec à Carnac

Un besoin d’évasion et hop, nous voilà partis vers le sud, cette fois, vers Carnac dans le Morbihan connu pour ces alignements mégalithiques. Nous avons fait ainsi un petit plongeon dans l’histoire lors d’une courte balade autour des alignements du Menéc.

Carnac comprend plusieurs sites d’alignements de menhirs, dolmens et allées couvertes érigés au Néolithique comprenant en tout plus de 4 000 pierres levées réparties sur quelques 4 km. Dans chaque alignement, les pierres sont placées par ordre décroissant et chaque série forme un angle précis avec la précédente. Des moutons, plusieurs fois par an, empêchent écologiquement, l’herbe et autres plantes d’envahir les sites.

Le Ménec

Le site le plus représentatif est celui du Ménec. Les alignements du Ménec commencent au sud-ouest par un cromlech comprenant quelques 70 blocs de pierres. L’ensemble représenterait 1 165 mètres de long sur 100 m de large et se composerait de 1 099 menhirs répartis sur 11 files. Les plus hautes pierres s’élèvent à 4 m. Un grillage, des murs de pierres et des portillons protègent le site du Ménec qui est géré par le Centre des monuments nationaux et est classé au titre des monuments historiques depuis 1889.

Légendes et histoire

Plusieurs hypothèses et légendes tentent d’expliquer ces alignements notamment la légende de saint-Cornély qui conte la mésaventure des soldats romains pétrifiés et transformés en menhirs ou encore l’édification de ces sites par les celtes. Au XXe siècle, les deux archéologues qui ont été à l’origine du musée de la préhistoire de Carnac, James Miln et Zacharie Le Rouzic émettent des hypothèses différentes après avoir effectué des fouilles. Ils penchent pour des pratiques liées aux cultes, à la vénération d’un Dieu et des morts. Ils s’appuient par leurs connaissances des communautés sédentarisées installées dans la région entre le Ve millénaire avant J-C. et le IIe millénaire avant J-C. Ces communautés vivant d’élevage et d’agriculture vouaient en effet un culte aux morts. Ces peuplades auraient ainsi construit ces tombeaux collectifs ; stèles géantes, dolmens et alignements de menhirs. ( cliquer sur les photos pour les agrandir)